Fiche de maintien

 

Correlophus ciliatus (Rhacodactylus ciliatus)

 

Généralités :

 

- Le « gecko à crête de Nouvelle Calédonie » est l’un des reptiles les plus récemment élevé en terrariophilie. On le croyait éteint mais il fut redécouvert par une expédition allemande en 1994. Par la suite il fut importé et très vite il se multiplia aisément dans les élevages amateurs ou professionnels. Sa facilité d’élevage permirent même aux éleveurs de sélectionner aujourd’hui des individus de différents coloris dalmatien, rouge, jaune, gris, harlequin, pinstripe...

 

- La forme naturelle de ce gecko, de couleur jaune ocre à brun, occupe la Nouvelle-Calédonie. Dans la nature on peut le trouver dans les forêt vierges et tropicales. L’un des détails les plus frappant chez ce gecko c’est la présence de « cils » (écailles Épineuses allant du dessus des yeux jusqu’au dos). En plus d’avoir des lamelles adhésives sur les doigts il possède une extrémité adhésive sur la queue. Ce gecko mesure jusqu’à 22 cm à taille adulte.

 

Maintenance en captivité :

 

- Ce gecko est peu exigeant et pourra être maintenu dans un terrarium de 45X45X60 cm pour un couple adulte voir un trio.

 

- Le terrarium sera de type tropical (chaud et humide) : les températures seront maintenues en été entre 23-27°C le jour pour environ 20-22°C la nuit et 21-24°C le jour et 18-20°C la nuit en hiver. Les températures au dessus de 28-30°C sont dangereuses pour ce gecko. L’hygrométrie, quand à elle, sera aux alentours de 70-80%. Le substrat pourra être constitué de terreau pour reptiles ou de tourbe. Les décors seront simples : écorces de lièges, branches, plantes artificielles et/ou naturelles de type Broméliacées, Ficus, Orchidées, Pothos….

 

- Ce gecko étant nocturne les UV ne sont pas «indispensables» mais un néon UVA-UVB 5.0, 13W est «conseillé» pour optimiser la synthèse de la vitamine D3 et la fixation du calcium sur les os, il sera allumé environ dix heures par jour.

 

Nourriture :

 

- Ce gecko en plus de se nourrir d’insectes (criquets ,grillons, blattes, sauterelles...), se nourrit de fruits mixés (bananes, mangues, papayes, pêches...), ainsi que de nectar. Il est possible de les habituer aux boites de grillons humides. 

 

- Un complément en "calcium" doit être distribué deux fois par semaine, mélangé avec la nourriture (insectes ou fruit) puis dans une coupelle constamment à disposition dans le terrarium.

 

Mady et Bruce - GECKOPROJECT

Source : Atlas de la terrariophilie et nos expériences personnelles

Date de dernière mise à jour : 25/09/2017